© Albert huber

 

Un protocole d’accord intitulé « Opération d’accueil solidaire de réfugiés en provenance du Liban » vient d’être signé entre l’État et un groupe œcuménique.

 

Aboutissement de longues négociations et inauguration d’un projet innovant : un protocole d’accord a enfin été signé mardi 14 mars pour la mise en œuvre d’une « Opération d’accueil solidaire de réfugiés en provenance du Liban ». Plus simplement, il s’agit de créer un couloir humanitaire vers la France pour des exilés dont la plupart sont d’origine syrienne. Un tel dispositif ne se met pas en place sans conditions, sans vérification et donc sans discussion entre les partenaires et avec l’État.

Les pourparlers, entamés dans le courant de l’année 2016, ont réuni autour de la table la communauté Sant’Egidio, porteuse de l’initiative, la Fédération protestante de France, la Fédération de l’Entraide protestante (FEP), la Conférence des évêques de France, le Secours catholique-Caritas France ainsi que le ministère de l’Intérieur et le ministère des Affaires étrangères. Ces négociations avaient débuté avec Bernard Cazeneuve, avant qu’il ne devienne Premier ministre. Après avoir soulevé d’intenses espoirs et connu des phases d’hésitation, elles ont enfin donné lieu à un engagement formalisé, dans un cadre défini.

Suite de l’article sur : reforme.net