Dans les zones rurales du Burkina Faso, la sécheresse provoque depuis plusieurs dizaines d’années l’avancée du désert sur la forêt. Mais un Burkinabé septuagénaire a décidé de tenter le tout pour le tout avec une méthode artisanale. Avec quelques trous et des termites, Yacouba Sawadogo a fait repousser la forêt.

Yacouba Sawadogo est un cultivateur. Il a aujourd’hui 77 ans, et vit à Gourga, un village situé à 184 kilomètres au nord de la capitale Ouagadougou, dans la province de Ouahigouya. Il y a quarante ans, il fait face à un constat alarmant : la rareté des pluies et les sécheresses à répétition entraînaient l’avancée du désert, qui gagnait du terrain d’année en année, faisant fuir les animaux, ravageant la brousse, réduisant fortement les récoltes et entraînant l’exode des populations rurales.

« Beaucoup disaient que j’étais fou, mais je n’ai pas écouté et j’ai poursuivi mon but »

Suite de l’article sur :  observers.france24.com