Charte pour une parole publique crédible 

Un président qui, discréditant la magistrature, se discrédite lui-même, un débat politique hyperpersonnalisé qui n’a pas encore atteint les bas-fonds de la campagne électorale américaine mais s’en rapproche, des formes de protestation de plus en plus apolitiques, sectorielles, agressives, des mots excessifs et creux, des puissances financières qui échappent à tout contrôle, nos vieilles démocraties semblent se défaire, rongées par une défiance et un irrespect généralisés.  

Un petit groupe d’intellectuels protestants a travaillé à la rédaction d’ « éléments de réflexion » sur le thème : « Une parole fiable dans l’espace public, à quelles conditions ? » . Nous y avons cherché à comprendre et déconstruire cette ingratitude générale, cette incapacité à partager le « bon », cette ambiance machiavélique si indulgente au cynisme, au mépris, aux coups bas.
Nous y avons également proposé quelques règles pour mieux repartager la parole et la responsabilité du langage commun. La charte ci-dessous vient conclure ce travail. Ce n’est pas une dénonciation, mais un appel à nous déplacer et à nous engager. Olivier Abel et Séverine Daudé


Suite de l’article sur : leforumderegardsprotestants.fr