© ANNIE SPRATT / UNSPLASH

 

Le pasteur Robin Sautter, membre du réseau Bible et création, appelle à suivre l’exemple de sobriété incarné par Jésus, et à ne pas renoncer à agir.

Avec les annonces de plus en plus inquiétantes qui accompagnent les sommets sur le climat, mais avec aussi le constat saisissant d’un manque de réactions à la hauteur des enjeux, nous découvrons à quel point l’écologie devient (enfin) un sujet éminemment spirituel : il s’agit ni plus ni moins du salut de l’humanité et avec celui-ci le salut de notre propre vie. Pour le dire autrement, la question est de savoir si notre vie, avec ses choix, avec ses réalisations et avec son empreinte écologique, contribuera au bien-être des autres créatures ou si elle leur causera des souffrances supplémentaires. Les échéances catastrophiques, annoncées au départ pour les générations futures, se rapprochent dangereusement de nous. Plus que jamais notre salut personnel s’articule avec celui de l’humanité.

 

Suite de l’article : reforme.net