Pour sa méditation de début de conseil présbytéral, Eric Trocmé a choisi la lecture de 1 corinthiens 15 chap 8 v 1 à 15. Cette lecture se rapporte au thème principal du conseil : les finances et le don.

Voici quelques éléments développés par Eric :

 

L’argent peut devenir un Dieu. L’amour de l’argent peut rendre fou, à vivre dans un monde rongé par l’argent. Et pourtant argent et richesse sont faits pour donner la vie et circuler.

A l’époque il était difficile de relier les différentes communautés, et déjà des difficultés financières apparaissaient, comme pour la « maison mère » de Jérusalem. Idée : organiser une collecte commune de toutes les communautés chrétiennes qui permettra à ces communautés de signifier une solidarité, une communion plus forte. Mais Corinthe a eu cette bonne idée surtout pour les autres ! C’est pourquoi Paul invite les corinthiens à s’y mettre aussi : que cette collecte se base sur une relation d’égalité, « Il n’y a plus ni homme ni femme… » Le don ne doit pas être pratiqué de haut en bas dans la condescendance mais dans la liberté. Chacun est replacé dans une stricte relation d’égalité. Ce que les corinthiens donneront compensera ce que les chrétiens de Jérusalem auront fait. La communion qui s’instaure met en lumière les points forts des uns ou des autres et les points faibles. Cela invite à se recentrer sur l’essentiel. Accepter d’avoir besoin de l’autre.

Et dans notre actualité proche, voici un retour sur quelques évènements : ceux qui ont pu être au Grand Kiff ou à protestant en fête se sont rendu compte de l’importance de vivre ces temps de communauté. L’agrandissement de notre région Nord Normandie invite aussi à une solidarité. Nous sommes appelés à la solidarité dont nous bénéficions déjà.

Ces réflexions nous ont porté lors de notre discussion pour la suite du conseil :réfléchir sur ce qu’est le don, Quelle est notre position à chacun sur l’argent, sur le don. Comment peut-on faire des appels aux dons ? Comment aborder le don en Eglise ?

 

Les propositions seront revues en commission financière en octobre.

 

Nous avons aussi débattu de l’effort que notre paroisse peut supporter pour contribuer à l’effort de solidarité pour la construction du budget 2014 de la nouvelle région Nord Normandie élargie. D’une part nous nous engageons et nous avons l’espérance de finir de payer notre cible et d’autre part d’être solidaire et de vouloir une Eglise vivante.

 

Echos du consistoire : projet de projection au cinéma avec conférence-débat sur Luther, projet de spectacle Sketch Up en Basse Normandie. Débat sur la dynamique jeunesse tant pour les jeunes, les scouts, les catéchumènes ou l’école biblique : attention à y consacrer du temps et entretenir les contacts avec les jeunes.

 

Rencontre sur l’œcuménisme : Réunion avec des catholiques des divers groupes touchant notre Eglise Protestante Unie du Bocage. Un tour de table a été fait, et il y a eu accord sur des nécessités de toucher un public autre que celui qui constitue depuis des dizaines d’années les groupes œcuméniques, que l’on discerne aussi des personnes susceptibles de travailler sur l’ensemble du secteur œcuménisme. Un programme de célébrations et temps forts communs a été prévu.

 

Le retour sur Protestants en Fêtes a montré que ce rassemblement a beaucoup touché les participants, avec des temps très forts, entre autre le culte. Cela nous a permis de vivre à la fois la diversité et l’unité du protestantisme.

Sur notre stand, beaucoup d’échanges, notre stand était superbe. Les discussions tournaient autour de la création, des circuits cours, qu’est ce que ça vous apporte de parler de ça en Eglise… Nos panneaux ont été appréciés. Si on veut les exposer il faudrait peut-être en faire d’autres. L’idée du Bar à Cidre peut être aussi reprise localement. Seuls regrets : La remise des prix du court métrage qui a été mal fait et la sono trop forte le samedi soir. Prochain rendez-vous Lyon 2017.