CAMP DE MIGRANTS À PARIS, DÉBUT SEPTEMBRE © ARNAUD JOURNOIS /PHOTOPQR/LE PARISIEN

 

Comment résister aux tentations populistes et racistes ? La réponse du pasteur Michel Bertrand.

 

Dans une récente enquête de L’Observatoire de la Démocratie (1), les Français disent à la fois leur attachement à cette forme de gouvernement et leur conviction qu’elle fonctionne mal. Ils considèrent même qu’elle est en danger. L’une des principales causes de cette crise serait « l’extrémisme, le populisme et la xénophobie ». Car la démocratie a besoin pour vivre que soient « respectées les libertés fondamentales ». C’est la condition pour « refaire société », c’est-à-dire vivre ensemble, sur la base d’une visée commune, dans le respect de la pluralité. Défi difficile à relever, notamment en ce moment, compte tenu des risques liés « au terrorisme, à l’islamisme, aux intégristes religieux », également pointés comme des raisons de fragilisation de la démocratie. Alimentée par ces menaces, la volonté d’écarter l’autre différent de la communauté nationale s’affirme comme une tendance lourde de nos sociétés occidentales.

 

Lire la suite de l’article de Michel Bertrand : reforme.net