Vous le savez certainement, notre Eglise parraine un jeune pour sa scolarité . Nous vous donnons des nouvelles que nous venons de recevoir par mail . Voir l’article ci-dessous.
Si vous souhaitez plus de renseignements et photos du centre social qui encadre tous ces jeunes,

Suivre ce lien : cas-togo.org

 

Bien sûr, n’hésitez pas à continuer à aider notre « filleul » !

 

Capture1

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

LES NOUVELLES DU CAST 2ème semestre 2016

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L’EVOLUTION DES ENFANTS DU CAST

 

L’évolution et le développement personnel des enfants est un point important pour nous, et encore

une fois nous tenons à remercier les mamans, les animateurs et tout le personnel du CAST pour

le travail accompli. Quelques témoignages nous réjouissent et nous voudrions les partager avec

nos lecteurs.

 

A ce jour 35 enfants sont pris en charge au sein du centre d’accueil du CAST à Kpalimé.

380 enfants sont en famille d’accueil et sont suivis par le CAST qui finance leur scolarité.

Tous ces enfants étaient en difficultés, soit abandonnés, malades ou handicapés.

 

Depuis cet été, 12 enfants placés ont regagné les familles d’accueil toujours dans le compte du

CAST et nous en avons accueilli de nouveau 14 enfants.

 

Parmi les nouveaux venus, nous avons l’enfant Bruno en situation de handicap, suite à une

morsure de serpent. Alors qu’il était au champ avec sa grand-maman, un serpent l’a mordu

au pied. Pour des raisons financières, il manquait 20 Euros à la grand-maman, le médecin a

refusé de le soigner. Une fois l’argent récolté il était trop tard et le pied a dû être amputé. Bruno

a reçu une prothèse comme cadeau de Noël, grâce aux donateurs venant de la fondation

Contactions et d’Avenu Togo.

 

Le CAST compte cette année 5 jumeaux. Ceci est assez rare et au niveau de l’éducation

cette situation demande de la part des mamans plus d’attention.

Ces bébés jumeaux souffraient de malnutrition aigiie ce qui ralentissait leur croissance et ils

pleuraient beaucoup. Il était très difficile de les faire sourire. Aujourd’hui, nous avons le

sentiment que ces enfants sont nés de nouveau. En plus d’être très souriants, physiquement ils ont

rattrapé le retard de leur développement physique. Avec un tel résultat, c’est une évidence, le

travail accompli par toute l’équipe est largement récompensé et nous donne l’énergie nécessaire

pour continuer le travail de recherche de fonds pour subvenir aux besoins des enfants et du

personnel.

Les enfants évoluent dans un contexte social très sain et équilibré. Les résultats scolaires

témoignent de cet équilibre. Ceci est une récompense pour tout le personnel qui investit beaucoup

de temps dans le suivi scolaire.

Les enfants ont des rêves en ce qui concerne leur avenir. Devenir médecin, infirmière,

informaticien, ingénieur, tailleur, agriculteur…

 

 

Nouvelles de deux jeunes pris en charge par le CAST.

 

Amouzouvi Stanilas et Klu Louange parrainés par la fondation La Cause, sont inscrits

respectivement à l’Ecole Supérieur des Affaires (ESA) en option génie civil et à l’Institut

Africain de l’Informatique option génie logiciel.

Capture6

 

A tous les deux le CAST a eu des difficultés pour régler leur frais de scolarité dont la somme

totale par an s’élevait à 650 000 FCFA environ 1000€ en plus des frais quotidiens. Mais

heureusement nous avons eu un bon soutien de la part de la fondation La Cause. Les deux ont bien réussi leur année scolaire.

Capture7

 

Louange Klu à 21 ans, a soutenu son mémoire avec mention très bien sur le thème: Conception d’une application de gestion de la scolarité avec suivi interactif des parents d’élèves par sms. Cas de l’Institut de Formation Professionnelle (IFOP).

 

Quant à Stanislas, à 20 ans il est en deuxième année de génie civile.

 

Capture3Capture4

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous remercions vivement la fondation La Cause, tous les parrains et marraines, et la fondation Contactions qui aujourd’hui a décidé de prendre en charge le salaire du personnel.

 

LA PAROLE AUX VOLONTAIRES
Ils sont toujours là pour donner de leur temps, leur savoir-faire, échanger sur les modes de vie. Ils viennent de tous les horizons. Eux, ce sont les volontaires et bénévoles du CAST. Actuellement 04 volontaires en service civique (Marie, Tristan, Colette et Natacha) envoyés par Avenir Togo 30-34 travaillent avec les enfants au CAST
Durant le mois de novembre Djélia et Chloé ont fait un séjour de bénévolat d’une durée de 3,5 semaines CAST. Elles sont revenues en Suisse enchantées de leur échange avec le personnel et les enfants.

 

Elles envisagent y retourner et s’engager pour trouver des fonds et des parrainages. Déjà avant de partir pour le Togo toutes les 2 ont de leur propre initiative et de manière autonome organisée des activités pour collecter des fonds. Nous remercions la fondation Contactions qui les a envoyés au CAST
Une volontaire stagiaire, Anne Miclima DOSIER, a réalisé une étude de référence pour la promotion des bonnes pratiques de l’hygiène, eau et assainissement dans les familles d’accueil du CAST. Elle a reçu le premier prix à l’Université de Laval au Canada, pour la qualité de son travail. Nous félicitons Anne pour le travail accompli. Que Avenir Togo Canada en soit vivement remercié.

 

Il y a d’autres volontaires qui viennent sans passer par une association, c’est le cas de Maja qui est là pour soutenir le CAST pour une durée de 6 mois. Le CAST remercie tous les volontaires pour leur engagement et les diverses associations et fondations pour leurs appuis multiformes.

 

 

LES PROJETS EN COURS
L’association Oloinlaba

Elle a financé le CAST pour l’installation de 02 petites pièces et un hangar pour y manger et cuisiner avec une toilette sèche. Nous remercions vivement Oloinlaba pour leur soutien et leur patience car ce projet a rencontré plusieurs imprévus auxquels i l faudrait trouver des solutions notamment l’inondation qui a complètement mis en arrêt les travaux qui normalement redémarrent au mois de décembre 2016.

Pisciculture

La pisciculture se développe elle aussi. Le personnel qui s’en occupe s’est formé. Nous avons récolté pour une première expérience 300kg de tilapia.


Parc de jeux pour les enfants

Le parc de jeu et de loisirs pour les enfants financé en partie par Talents et Partage avance aussi. Ce parc sera ouvert sur l’extérieur pour permettre à tous les enfants de la localité de bénéficier de leur droit de loisir. Il reste la finition de quelques jeux et son ouverture.
Infirmerie et dépôt médicaments

Nous sommes à l’oeuvre pour une très prochaine ouverture de notre infirmerie et dépôt médicaments. Nous aimerions rendre hommage au docteur Weber qui a quitté ce monde. Sa gentillesse et son dévouement pour les autres nous manquent beaucoup. Nous les remercions sincèrement lui et son épouse pour le don de matériels de son cabinet adressé à l’infirmerie du CAST.

Confitures

Le projet de production de confiture est essentiellement orienté vers le travail en faveur des jeunes.

Ce projet va créer des emplois pour les jeunes. Ainsi nous les aidons à contribuer au développement de l’économie locale. Le bénéfice de la vente des produits est intégralement reversé au CAST pour contribuer à son autonomie financière. En soutenant ce projet vous aidez ces jeunes à se responsabiliser et à réaliser un rêve, construire leur propre avenir.

Apiculture et Myciculture

Du miel et des champignons pleurotes, le CAST veut en produire en grande quantité pour renforcer son autonomie financière et donner de l’emploi aux jeunes. Les dispositifs sont mis en place pour relever ce défi.

Le Projet de salle informatique

Les travaux ont bien avancé. Le mur est crépis et le sol carrelé, les portes et fenêtres sont en place . Le reste des travaux finira bientôt pour rendre possible l’utilisation de l’informatique et de l’internet dans la localité. Un grand merci au collectif Solidarité Togo composé de quatre associations roannaises (SOP, ASUR, Sourires du Togo et MFR).

 

 

PROJET DE REAMENAGEMENT DU BATIMENT DES ENFANTS

Capture2
Le bâtiment principal accueille aujourd’hui 35 enfants âgés entre 0 mois et 13 ans. Les garçons occupent la chambre du premier étage attenant à la bibliothèque. Les filles et les bébés occupent le rez-de chaussée.

 

Afin de faciliter la communication entre les 2 étages, il est nécessaire de réaménager le rez-de chaussée. Pour effectuer ces travaux correctement, nous avons besoin de l’aide d’un professionnel. Il est aussi nécessaire de penser à l’entretien des bâtiments pour assurer leur durabilité. Nous avons besoin de trouver un budget d’entretien. N’hésitez pas de nous contacter pour plus d’informations, si ce séjour de bénévolat vous intéresse.
Rappel : Comment-parrainons-nous-yao-au-togo