Visuel-UC2015-WEB

Thème 2015 :  » Jésus dit à la femme : donne moi à boire »
Texte de référence : Jean 4, 1-42.
 

1/ Semaine de prière pour l’unité des chrétiens

 

Jésus dit à la femme : « donne-moi à boire »

Le contexte ecclésial et religieux du Brésil a conduit les Eglises de ce pays à choisir le texte de la rencontre entre Jésus et la Samaritaine (Jean 4/1-42) comme fil conducteur de la Semaine de prière pour l’unité chrétienne 2015. En effet, le Brésil vit dans un climat d’intolérance qui se manifeste par un fort degré de violence, spécialement envers les minorités les plus vulnérables. Dans ce contexte, comme dans le nôtre, l’Evangile nous presse à nouer le dialogue avec tous.

La rencontre entre Jésus et la Samaritaine est une invitation à demander, offrir et recevoir de l’eau d’un autre puits que le nôtre, sur un chemin d’unité qui respecte notre diversité. Toute rencontre en vérité, entre deux personnes, entre des chrétiens de différentes Eglises, entre personnes appartenant à diverses traditions religieuses, nous transforme et renouvelle la compréhension de notre foi.

 

Eglise d’Athis de l’Orne, dimanche 18 janvier, 10h30
Communauté de Blon, 1 rue de Blon, Vaudry, mardi 27 janvier, 20h30

 

 

2/ Dans le cadre de la semaine de prière pour l’unité des chrétiens

 

« Les assiégés », un spectacle présenté par Alain Portenseigne

 

Pour son prochain film, un réalisateur de cinéma inventif et passionné décide de puiser son inspiration dans la Bible, avec un évènement marquant du deuxième livre des Rois : Le siège de Samarie, capitale du royaume d’Israël, par l’armée Syrienne.
Il décrit en détail, dans un langage d’aujourd’hui et souvent avec humour, la façon dont il mettra en
scène son film. Le spectateur est entrainé au cœur d’un récit mouvementé et se sent vraiment partie
prenante du drame terrible vécu par les habitants de Samarie. A l’intérieur de la ville, la famine fait
rage. Comme souvent, dans des situations difficiles, en temps de crise, l’angoisse et la peur rendent aveugle, paralysent. Cela fait fortement écho aux époques tourmentées de crise et de doute que
chacun a vécu et peut vivre encore aujourd’hui. A vue humaine, il n’y a plus d’issue, plus d’espoir. Dieu parait absent et pourtant…
Le spectacle nous fait avancer sur un chemin d’humanité où le salut viendra finalement des exclus, des malheureux, des plus fragiles. Le regard du réalisateur est passionné et drôle, glissant sur l’histoire un point de vue actuel. Il nous fait aller au-delà des apparences et nous conduit à changer
notre vision pessimiste pour retrouver courage et foi. On découvre avec “Les Assiégés” un Dieu qui délivre, en qui on peut mettre sa confiance, une bonne nouvelle à partager car elle est porteuse d’espoir et de paix pour les hommes d’aujourd’hui.

 

Tout public
Entrée : 10 € adultes, jeunes (12-25) et demandeurs d’emploi : 5 €

 

 

3/ Ne le vois-tu pas ?

 

Quand on foule aux pieds des êtres humains, Seigneur, ne le vois-tu pas ?

 

Seigneur, tu es le Dieu créateur, tu as tout créé pour la vie et le bonheur.
Nous te louons !
Tu ne te résignes pas à l’humiliation de tes créatures,
tu ne les abandonnes pas dans la faiblesse,
tu veilles sur la vie menacée et restaures ton image sur le visage des humains.
tu redresses, guéris et invites à la vigilance.
Nous te louons pour la nouvelle création que tu fais advenir.

 

Quand on viole la justice à la face du Très-Haut, Seigneur, ne le vois-tu pas ?

 

Seigneur, tu es le Dieu libérateur.
Tu brises les chaînes injustes.
Nous te louons !
Tu t’es fait connaître en libérant ton peuple.
Tu lui as donné une loi.
Tu l’as conduit sur le chemin de la terre promise.
Tu lui as appris à vivre libre.
Nous te louons pour Jésus-Christ,
son enseignement,
sa liberté de parole,
son pardon offert à tous.
Il montre son chemin aux nations.
En lui, les opprimés trouvent un espoir.

 

Quand on fait du tort à autrui dans sa cause, Seigneur, ne le vois-tu pas ?

 

Seigneur, tu es le Dieu Sauveur.
Tu conclus une alliance de paix avec tous.
Nous te louons !

 

Tu as porté tous nos torts en Jésus-Christ, victime du pire des procès.
Tu accueilles tous les êtres pour abolir la solitude et le rejet.
Nous te louons, car tu fais de nous, par ton Esprit,
les partenaires de ta création, de ta libération et de ton salut.

 

Pastorale régionale Nord-Normandie