Comme chaque année, le Conseil national a rencontré la Coordination évangélisation formation et la Commission des ministères.
 
« Comment identifier et former des personnes et des équipes,capables de porter des redynamisations de communautés locales ou des initiatives nouvelles ? » S’appuyant sur des exemples réels, la Coordination et le Conseil ont pris connaissance de bonnes pratiques, qui encouragent dans cette voie, et repéré freins ou obstacles. Le numéro 3 de Ressources, la revue de notre Eglise, s’en fera l’écho au printemps prochain.
 
Avec la CDM, le Conseil s’est interrogé sur d’éventuelles évolutions à envisager dans la formation initiale des futurs ministres de notre Eglise. Au croisement de constats, de demandes exprimées et d’une réflexion sur les ministres dont notre Eglise a besoin, il s’agissait de chercher, dans ce domaine aussi, comment mieux être « Eglise de témoins ».
 
 Le Conseil national a évoqué la situation dramatique des personnes déplacées qui fuient leur vie invivable et arrivent en Europe. 
Il n’a pas souhaité ajouter un communiqué de plus sur ce sujet : il s’exprime régulièrement sur cette question, le Synode s’est lui-même exprimé juste avant l’été, et la Fédération protestante de France, la Fédération de l’Entraide protestante ou La Cimade l’ont fait tout récemment – et la FPF, la FEP, La Cimade, « c’est nous » aussi !
Il encourage chacun à prendre connaissance de ces textes, ainsi que des actions concrètes possibles, qui sont relayés sur la première page du site de l’Eglise.
 
 
Lire la suite de ce compte rendu : EPUdF, Echos du CN, septembre 2015