Une centaine de pages du rapport de l'Agence européenne de sécurité des aliments (Efsa) sur le glyphosate semblent être une copie de la demande de ré-autorisation déposée par Monsanto.

 

Une centaine de pages du rapport de l’Agence européenne de sécurité des aliments (Efsa) sur le glyphosate, un herbicide controversé, semblent être une copie de la demande de ré-autorisation déposée par le groupe américain Monsanto. C’est ce que rapportent, ce vendredi, La Stampa et The Guardian.

La licence européenne du glyphosate, qui entre en particulier dans la composition du Roundup, le produit phare de Monsanto, expire fin 2017 et le débat sur son renouvellement fait rage au sein de l’Union européenne. En juillet, la Commission s’est dite favorable à ce renouvellement, en s’appuyant en particulier sur un rapport de l’Efsa de 2015 concluant qu’il n’y a pas de raison de classer le glyphosate comme cancérogène.

 

Suite de l’article sur : ouest-france.fr