9 multinationales dont Nestlé, Unilever et Procter & Gamble contribuent à l’exploitation de travailleurs pour produire de l’huile de palme en Indonésie. Une huile que nous retrouvons dans un grand nombre de produits de consommation : chocolat, savon, margarine ou encore les bio-carburants.

 

Déforestation, espèces menacées comme les orangs outans : les conséquences de l’exploitation l’huile de palme sont connues. Ce qui l’est moins c’est que l’huile de palme est aussi parfois produite au mépris des droits des travailleurs.

Nous avons documenté de nombreuses violations de droits humains dans les plantations indonésiennes. Nous nous sommes entretenus avec 120 ouvriers de deux filiales différentes, fournisseurs de grandes marques comme Colgate, Nestlé ou Unilever. Ces dernières assurant d’ailleurs aux consommateurs et consommatrices que leurs produits emploient de « l’huile de palme durable”.

Suite de l’article sur :  amnesty.fr