Mercredi 7 janvier, douze personnes ont été assassinées dans les locaux de Charlie Hebdo par deux tueurs islamistes venus « venger le prophète » Mahomet que le journal satirique avait, à de nombreuses reprises, osé caricaturer. Quelques jours plus tard, alors que la violence terroriste continuait de se déchaîner à Paris et en Seine-et-Marne, une nouvelle caricature a fait son apparition sur les panneaux publicitaires de France. Mais attention, pas celle de Mahomet ; c’est bien trop risqué ! Pour promouvoir la nouvelle saison de sa série de science-fiction Helix, la chaîneSyfy a choisi, elle, de détourner l’image du Christ en croix, remplaçant ce dernier par un scientifique en combinaison recouvert d’immondes filaments gluants d’un jaune malade.
 
Filant la métaphore christique, la version française de la pub s’accompagne du slogan « Il a vécu un calvaire pour passer sur SyFy » ; mais aux Etats-Unis, la formule est encore plus directe : « Play God, pay the price », autrement dit, « Jouez à Dieu, vous en paierez le prix ». Une allusion directe au thème de la série Helix, qui met en scène une épidémie de zombies qui éclate dans un centre de recherches ultra-secret caché dans le cercle arctique. Laquelle épidémie a été causée par une équipe de scientifiques occupés à modifier de redoutables virus pour en faire le vecteur de médicaments ! Moralité de l’histoire : en manipulant le vivant pour arracher l’Homme à la maladie, les scientifiques, ces faux démiurges de l’ère moderne, font courir à l’humanité plus de risques qu’ils ne l’en protègent… En cela, ce discours pessimiste incarne les craintes de nombre de croyants pour qui la science, en s’arrogeant le droit de modifier à son gré la Création divine, tente de se substituer à Dieu. Péché d’orgueil, disent-ils ; et devinez quoi ? « Le salaire du péché, c’est la mort »(Romains 6, 23) ! Le pauvre scientifique crucifié par SyFy semble donc avoir mérité son sort…
 
Lire la suite de l’article sur : fait-religieux.com