Jeudi 15 décembre, les raids aériens et les violents bombardements ont repris à Alep et sèment la panique parmi les habitants de la deuxième ville syrienne.

Bana Alabed, une petite fille de sept ans, alarme le monde entier sur la situation des civils en twittant des messages depuis Alep-Est.

Depuis plus de deux mois, Bana Alabed, raconte sur Twitter son quotidien à Alep-Est avec l’aide de sa maman, Fatemah.

 

Mais elle n’est pas la seule à élever sa voix au milieu des champs de ruine. Portrait de quatre habitants de la ville qui livrent leur quotidien sur les réseaux sociaux.

 

Suite de l’article sur :  la-croix.com