© alljengi / CC BY SA 2.0 via Flickr

 

La pasteure Anne-Sophie Hahn se désole de l’oubli des engagements de la COP 21 sur l’écologie. En continuant sur la voie actuelle, nous savons que nous allons dans le mur, mais nous y allons quand même.

Grande absente de toute la campagne électorale, par l’absence de candidat vert, mais aussi, et surtout, par l’absence totale de ce thème lors des différents débats auxquels nous avons assisté, l’écologie peine à trouver le chemin des médias et des conversations.

Emmanuel Macron, dans son discours au Louvre le soir de son élection, évoque à peine le sujet, lorsqu’il énumère les différents domaines dans lesquels, selon lui, notre pays est attendu.

« L’Europe et le monde attendent que nous défendions partout l’esprit des Lumières menacé dans tant d’endroits. Ils attendent que partout nous défendions les libertés, que nous protégions les opprimés. Ils attendent que nous portions une nouvelle espérance, un nouvel humanisme, celui d’un monde plus sûr, d’un monde de libertés défendues, d’un monde de croissance, de plus de justice, de plus d’écologie(1). »

 

Suite de l’article : reforme.net