acat

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour préparer cette AG, je me suis appuyé sur les « courriers de l’acat », sur mes propres réflexions et convictions et j’ai proposé aux adhérents présents (une dizaine que je remercie) quelques pistes d’actions pour la suite.

 
« Aujourd’hui les temps que nous vivons sont inquiétants.

Par peur, bien des hommes sont prèts à accepter et même à souhaiter la torture… »(Flo. Couprie 338 édito et sondage sur la torture)

 
L’arrivée en France et en Europe de la violence que nous vivons en ces temps, produit un climat dans lequel notre combat pour l’abolition de la torture, de la peine de mort et pour l’accueil des victimes va devenir de plus en plus problématique…. par conséquent nos gouvernants sont en train de dériver vers des attitudes de xénophobie et de repli sécuritaire. (Gab. Nissim 338) Colloque de Marseille 337 Gabriel Nissim

 

« Des liens pervers entre violence et religion sont établis, et il n’y a pas que daesh à tuer au nom de Dieu, au Sri Lanka ce sont les boudhistes contre les hindous, en Inde les hindous contre les musulmans et chrétiens, en Centrafrique les chrétiens contre les musulmans.

 
La liste est toujours trop longue, et ce malgré les efforts admirables des communautés. Il faut inviter les autres religions présentes sur le terrain, se mobiliser et agir. Cela nous permettra, sans renier nos différences et convictions, de nous écouter, de mieux nous comprendre et de nous enrichir mutuellement dans notre recherche commune de la vérité. Une vérité dont personne ne peut jamais se dire propriétaire ! Car à chaque fois, cela est source d’intolérance et de violence pouvant aller jusqu’à la torture. »

 
Si nous voulions une nuit des veilleurs avec plus de monde, nous organiserions une veillée pour les Chrétiens martyrisés au Moyen Orient ! Mais nous défendons tous ceux qui sont menacés, n’oublions pas les paroles du pasteur Niemoller :

 

Quand ils sont venus arrêter les communistes, je n’ai rien dit- moi je ne suis pas communiste !
Quand ils sont venus arrêter les syndicalistes, je n’ai rien dit – moi je ne suis pas syndicaliste !
Quand ils sont venus arrêter les juifs – je n’ai rien dit – moi je ne suis pas juif !
Quand ils sont venus me chercher, il ne restait plus personne pour protester ! »

 

Aujourd’hui dans ce contexte de multiculturalité et de violence aveugle, et ça va continuer, nous, ACAT, sommes appelés à continuer d’agir, mais plus radicalement, à être un pôle de résistance (G. Nissim 338)

 

N’hésitons pas à développer des rencontres concrètes avec les instances de l’ACAT, cela fait partie de sa mission, posssibilité de mettre en place conférence, exposés, ateliers… Et à côté des actions menées sur le terrain, il y a tout un ensemble d’actions à mener sur les réseaux sociaux avec et vers des générations plus jeunes.…

Beaucoup de jeunes ont rejoints nos groupes, il faut proposer avec eux des actions spécifiques aussi bien pour ceux ayant intégré un groupe que les autres. Cette jeunesse et ce renouveau tourné vers de nouveaux arrivants (séniors-retraités-actifs) c’est la revitalisation de nos groupes et instances qui est en jeu. Ce sera un axe prioritaire au cours de l’année que de chercher à apporter du sang neuf à nos groupes. A l’heure où, pour l’opinion publique, il est fréquent d’associer religion et violence, notre association apporte le témoignage de par son existence même, que la religion est et doit être une ressource contre la violence. (338) Guy Aurenche 338

 

« Empêcher que le monde ne se défasse… Etre ni optimiste ni négatif, mais être à côté de ceux qui n’acceptent pas l’inacceptable et qui décident d’agir…. Le temps est venu de redécouvrir qu’une action se nourrit de convictions. L’ACAT est d’abord une action.

Et aujourd’hui la diversité culturelle et religieuse, caractérisant la mondialisation dans laquelle nous vivons, doit inviter à un dialogue, à un partage de convictions. Le partage des sources et des souffles, le partage d’un même combat contre la torture peut et doit rapprocher les communautés.

Et côté jeunesse, Il faut développer une éducation citoyenne.  » Edito 339

 

Comme le raconte Pierre Rhabi :  » la goutte d’eau transportée par un oiseau n’éteindra pas à elle seule l’incendie, mais l’oiseau aura fait son devoir en apportant une goutte? » ; Et qu’est que la mer, sinon un ensemble de gouttes d’eau ».

 

Très bon Noël et Recevez mes meilleurs vœux pour cette nouvelle année

 

A très bientôt
Eric Ménager Président de l’ACAT Flers.

 

Prochaine réunion de l’ACAT , Centre paroissial de l’église St Germain de Flers, programmée le jeudi 16/02/2017 à 18h.