« Ma femme est pasteure », ou parler de la foi avec humour

 

Visible depuis mi-février, la web-série « Ma femme est pasteure » décrit avec humour le quotidien d’une femme pasteure suisse (Clara) et de son mari espagnol d’origine catholique (Thomas).

Voilà une manière originale de parler de l’Eglise et de la foi, loin des clichés habituels sur l’austérité protestante. La série présente la vie quotidienne de Clara et Thomas, dans un petit village suisse. « C’est inspiré de notre vécu personnel, mais aussi de ceux de confrères qui nous racontent des anecdotes. Bien sûr, c’est amplifié pour servir la comédie. Les retours sont très positifs sur ce premier épisode. Beaucoup de conjoints de pasteur se sont reconnus. Les sketchs auraient été moins percutants avec un pasteur homme. »

Le premier épisode a été diffusé le 18 février sur le site d’information du journal suisse 20 minutes.ch, le second sort le 4 mars. Il est prévu douze épisodes, toutes les deux semaines. Ils vont aborder des questions existentielles de la mort, des débats de religion, du pardon, de l’amour des ennemis, du féminisme…  « Ils ne sont pas tous écrits pour laisser la possibilité de coller aussi à l’actualité », précise Carolina.

Voir la suite de l’article sur : reforme.net