Le lundi 26 novembre, à Montreuil – Dans une note publiée ce matin, Les Amis de la Terre appellent les banques françaises à revoir immédiatement leurs politiques charbon, pour une exclusion ferme des entreprises qui développent de nouveaux projets dans ce secteur. L’ONG dénonce la faiblesse des engagements actuels de BNP Paribas, Société Générale, Crédit Agricole et Natixis, qui depuis 2016 ont accordés plus de 10 milliards d’euros de financements à ces entreprises qui parient ouvertement contre le respect de l’Accord de Paris sur le climat, soit une augmentation de 52% par rapport aux trois années qui ont précédé la COP21.

 

Suite de l’article sur : amisdelaterre.org