Qui a dit qu’un départ en retraite est un moment triste ?

 

Nous pouvons l’affirmer : ce ne fut pas le cas de cette journée magnifique . Nous étions environ 70, réunis chez Margaret à Crapouville (14). Un moment intense de souvenirs pour Eric lors du culte pendant lequel  il nous a fait partager quelques bons moments de sa carrière mais aussi une communion fraternelle dans l’assemblée.

 

Après un repas partagé entre les paroissiens de différentes Eglises, Etienne Fels, se déguise en animateur télévisé. C’est sûr, nous n’échangerons pas ce « président de conseil presbytéral » avec une autre paroisse !!  Ce fut un véritable « One man show » d’une demi-heure aidé par de nombreux volontaires ! Eric et sa femme Micheline durent répondre à diverses questions, plus improbables les unes que les autres. Nous vous mettons un retour en photos, de ce moment qui nous le savons, restera inoubliable pour Eric et Micheline !

 

Mots d’Eric et Micheline : « Nous avons pu retrouver dans les différentes animations un style très avoisinant de ce que peuvent nous offrir nos enfants et petits-enfants dans les grandes occasions, mélange d’affection, de sérieux et d’humour décapant. Une manière de dire que nous nous sommes retrouvés comme en famille ».

 

Nous souhaitons à Eric une bonne retraite bien méritée … après son dernier culte dimanche 26 juin à Condé sur Noireau !

Avant de vous mettre cette série de photos, voici le message qu’Eric et Micheline nous transmettent :

 

La fête a été très belle

Après quatre années passées dans le Bocage normand, j’entre dans une nouvelle étape : celle de la retraite. D’ici peu, j’aurai quitté le presbytère de la rue Lenormand pour aller m’installer à Caen où se dessinent des horizons nouveaux et de nombreux projets. Pour la paroisse, une nouvelle période s’ouvre, sans pasteur à demeure.

Dimanche 19 juin, la fête a été très belle, pleine de joie, de reconnaissance, d’humour, de fraternité. Merci à toutes celles et tous ceux qui se sont chargés de l’organisation, de l’intendance, de l’animation. Merci aux cuisinières qui nous ont régalés. Merci pour tous les cadeaux reçus. Merci pour les photos qui rappellent un si beau moment.


Il y a toujours de la tristesse à voir se terminer une collaboration fraternelle à l’intérieur de laquelle se sont entremêlés l’annonce de l’Evangile, l’amitié, le travail, les projets et les réalisations, la convivialité, la prière, les discussions. Mais le pasteur, en régime protestant, fait partie du fonctionnement de l’Eglise, de son bon fonctionnement, et non de son être, ce qui permet la continuité en toutes circonstances du culte, des activités et des chantiers en cours grâce à l’engagement de tant et tant de personnes. Le conseil presbytéral coordonnera, impulsera, écoutera, agira, conduira, proposera. La solidarité consistoriale et régionale viendra également en appui.

Heureusement (ou malheureusement), l’Eglise protestante unie du Bocage normand n’en est pas à sa première vacance pastorale. Les précédentes lui ont permis d’acquérir des méthodes de travail efficaces. Celle qui s’ouvre va la conduire à se pencher sur ses spécificités, ses fragilités et ses attentes : quel type de pasteur faire venir pour accompagner son mot d’ordre : « Une Eglise verte dans une Eglise ouverte ».

Reste une inconnue : cette vacance pourrait-elle se prolonger au-delà d’une année ? Sans que l’on puisse parler d’une crise des vocations, les nouveaux arrivants ne sont pas en nombre suffisant pour remplacer ceux qui partent, la répartition sur l’ensemble du territoire est inégale, la mobilité plus réduite, les villes mieux dotées que la dissémination rurale. Cette incertitude n’empêche pas l’espérance : Dieu ne cesse d’ouvrir et de tracer des chemins inattendus partout où son nom est invoqué.

Bien fraternellement, dans la reconnaissance de tout ce qu’il nous a été donné de vivre ensemble.

Et que Dieu vous bénisse.

    Eric et Micheline Trocmé

 

12

3

 

 

 

 

4
85791113615101214