Dimanche 23 juin, près d’une centaine de personnes se sont retrouvées à 15h30 dans le temple de Condé sur Noireau pour le culte d’inauguration de l’Eglise protestante unie du Bocage.

Paroissiens, ami(e)s catholiques venus en nombre, délégation de l’Eglise évangélique de Flers, tous ont manifesté par leur présence l’importance qu’ils accordaient à l’événement : la naissance de l’Eglise protestante unie de France communion luthérienne et réformée (EPUdF), fruit d’un long chemin parcouru et de nombreux défis relevés.

L’ambiance était à la reconnaissance et à la fête. Les panneaux de l’exposition « A visage découvert » avaient été installés sur les murs extérieurs du temple.

Ils étaient complétés à l’entrée de l’édifice par les portraits des personnes ayant accepté d’exposer leur foi et leur visage lors des célébrations de l’unité à Condé et Athis. A l’intérieur, l’exposition « Une Eglise de témoins », suite de photos et de versets bibliques en décalage, en humour et en dialogue, recevait ses premiers visiteurs et suscitait ses premières réactions.

Dès le matin, les membres de la communauté s’étaient affrontés autour d’un quiz portant sur l’histoire de la Réforme et du protestantisme normand, (pas toujours facile de situer les périodes au cours desquelles les différents pasteurs avaient exercé leur ministère !)

avant de se répartir en ateliers. Il s’agissait alors de réfléchir aux différents moments du culte – accueil, louange, annonce du pardon, intercession, confession de foi – et de mettre des mots sur leur signification profonde en pensant au visiteur d’un jour, peu familier d’un tel type de célébration.

Et fil rouge discret et parfois cocasse, le tournage durant toute la journée d’un film par les jeunes du groupe Pizza moquette : « Mais où donc est passée l’espérance ? » en référence au livre fameux : « Mais où donc est passé Charly ? » Un court métrage destiné au rassemblement « Protestants en fête » de fin septembre à Paris dont l’élaboration ajoutait à la convivialité d’une journée particulièrement réussie.