22

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Papa, tu veux bien nous raconter l’histoire de la naissance de Jésus ?

23

 

1

Jésus : Oh non pas encore !

Tous les autres enfants : Si ! Si ! Papa raconte- nous !

Joseph : Bon, je veux bien mais après, vous vous remettrez au travail les enfants ! Il faudra nourrir les bêtes et finir la poutre. Sortons sous le figuier, on y sera bien…

15

Joseph : Je ne sais pas… ces figues ont une allure bizarre cette année. (touchant les boules de noël)

Anna : (Impatiente) Allez papa, raconte…

14

Joseph : (Il raconte en regardant les enfants.) Maman attendait Jésus, lorsqu’un ordre de recensement de l’empereur Auguste est venu. Ce n’était pas facile, il fallait se rendre à Bethléem où je suis né…

Maman a été courageuse car il y avait 8 jours de marche jusqu’à Bethléem. Aaron, notre âne a été particulièrement docile et gentil, c’est intelligent un âne. On aurait cru qu’il comprenait et qu’il faisait attention à Marie.18

A peine étions-nous arrivés à Bethléem que Jésus a décidé de naître. Et il n’y avait plus de place nulle part avec tous les voyageurs. Nous avons fini par trouver une vieille grange… ça nous convenait, il y faisait chaud, il y avait même des vaches et un bœuf et ils ont bien accepté notre âne… (Il regarde Jésus) C’est donc là, que tu es né Jésus par une belle nuit étoilée.19

A un moment, je suis sorti de la grange pour rassembler un peu de bois pour entretenir le feu, et là… j’étais stupéfié, il y avait une telle clarté dans le ciel que l’on se serait cru en plein jour. Je pensais que c’était dû à une magnifique étoile qui semblait se trouver directement au-dessus de la grange et que je n’avais jamais remarquée auparavant.6

20

Un peu plus tard dans la nuit, j’ai entendu un beau son de flûte, cela venait de dehors. Je suis sorti et je me suis retrouvé nez-à-nez avec un groupe de bergers. Ils n’avaient pas osé entrer, ils ont donc joué cette jolie mélodie pour s’annoncer.

5

 J’étais un peu surpris de les voir là. Ils m’ont dit : « Est-ce ici que notre sauveur est né ? » J’ai répondu : « Cette nuit nous est né un petit enfant, nous l’avons appelé Jésus, ce qui signifie effectivement sauveur ! » C’est là qu’ils m’ont raconté qu’une myriade d’anges leur était apparue les prévenant de cette naissance et qu’ils venaient adorer cet enfant. Marie a bien voulu qu’ils viennent voir Jésus. Ils sont restés un peu auprès de lui et sont repartis dans la nuit. Mais quelle ne fut pas ma surprise lorsqu’un peu plus tard, j’entendis le bruit des chameaux… Je me suis dit : « Oh la ! Pauvre Marie ! Si toute une caravane de marchands étrangers se ramène, elle qui était fatiguée ! » Mais Maman m’a dit : « Mais Joseph, tu ne vas pas laisser ces gens dehors dans le froid, la grange est bien assez grande !»

21

Je suis sorti les accueillir et à ma grande surprise, ce n’était pas des marchands… Ils ressemblaient plutôt à des princes. Ils étaient habillés bizarrement, ils devaient venir de très loin. Je me suis approché. Le plus vieux s’est adressé à moi en parfait araméen, même pas d’accent, il me dit : « C’est ici qu’est né un grand roi ? »

Je lui ai répondu : « Cette nuit nous est né un enfant, nous l’avons appelé Jésus, c’est le descendant d’un grand roi ». Le plus jeune me dit : « Nous venons de très loin, de Mésopotamie, nous marchons depuis des mois, nous avons suivi cette étoile, c’est elle qui nous montrait le chemin. » Le troisième mage, il était noir, me dit : « Dans nos textes sacrés nous avons lu que lorsqu’une telle étoile apparaît, un roi devait naître et les savants à Jérusalem nous ont expliqué que cela ne pouvait être qu’à Bethléem ».7

J’étais un peu intimidé car tout de même, ce n’est pas courant une telle histoire, c’est même à la fois étrange et unique. Mais bon, Dieu n’est jamais là où l’on l’attend, et l’ange Gabriel nous avait prévenus Marie et moi, nous savions que cet enfant était aussi l’enfant de Dieu. (Jésus l’interrompt avec autorité.)

Jésus : Nous sommes tous enfants de Dieu, papa ! Notre Père nous aime tous et veut le bien de tous.823

Joseph : Oui Jésus, j’entends ce que tu dis. Mais tu vois… tout de même, la crèche, les animaux autour, la clarté dans le ciel, ces pauvres bergers, ces mages étrangers…. Tu comprends que ça faisait beaucoup d’un coup et je devenais papa, ce n’est pas rien. Cette nuit-là je ne l’oublierai jamais. Dieu vraiment n’a pas fait les choses à moitié pour ton accueil parmi nous….(Tout le monde se tait, Joseph regarde le ciel, l’air songeur puis…)

13

 Oh la ! Les enfants, il est grand temps de finir notre travail, je crois bien d’après le soleil que nous sommes près de la 9ème heure ! Les filles, (Joseph les regarde) finissez de ranger la maison et n’oubliez pas vos travaux comme maman l’a demandé. Les garçons, (Joseph les regarde), allons finir notre travail à l’atelier. (Il regarde vers Anna)

Anna, tu t’occupes de Rebecca … J’ai l’impression qu’elle est bien fatiguée cette petite…3

2

11

10

9