« Dans ce lieu, tout est beau, mais les tensions sont grandes. » Brigitte de Panthou, envoyée par le Défap pour participer au programme EAPPI (Ecumenical Accompaniment Program in Palestine and Israel), raconte dans cette première lettre son installation dans le village de Yanoun. Premières rencontres avec les habitants palestiniens, premières images des colons israéliens… Elle décrit aussi le rôle des accompagnateurs oecuméniques dont elle fait partie : désamorcer les risques de violence par leur présence.

Lire la suite de cet article sur le site du Défap (Service protestant de mission) : ici