Une trentaine d’imams ont lancé samedi une « marche des Musulmans contre le terrorisme », qui s’arrêtera dans plusieurs villes européennes pour s’achever à Paris le 14 juillet. L’initiative suscite des réserves dans la communauté musulmane.

Ils ont démarré leur périple à Paris samedi 8 juillet, sur les Champs-Élysées, théâtre d’un récent attentat jihadiste. Une trentaine d’imams de différents pays ont lancé une « marche des Musulmans contre le terrorisme » qui s’arrêtera dans des villes frappées par des attentats en Allemagne, en Belgique et en France.

À bord d’un bus, les imams vont parcourir les routes d’Europe pendant cinq jours. Objectif : « Éviter la montée de la haine et des affrontements intercommunautaires », suscités par la peur des attentats et un « sentiment de méfiance généralisée ».

« Notre message est clair : on ne peut pas associer l’islam à ces barbares et ces assassins » qui tuent au nom d’Allah, a déclaré l’imam Hassen Chalghoumi, l’ancien imam de la mosquée de Drancy, à l’origine de l’initiative, bien connu pour ses positions anti-islamistes et progressistes. À ses côtés, l’écrivain juif d’origine polonaise Marek Halter, naturalisé français et militant du dialogue entre les communautés religieuses.

Suite de l’article sur : france24