Wafaa Charaf, militante des droits de l’Homme âgée de 26 ans, qui était détenue depuis plus d’un an dans la prison de Tanger, au Maroc, a été transférée le 20 juillet 2015 à la prison de Larache après avoir dénoncé les violations des droits de l’homme dans les prisons marocaines.
wafaa_charaf
Le 25 / 08 / 2015Détenue depuis près d’un an, elle avait entamé le 8 juillet 2015 une grève de la faim pour dénoncer les violations des droits de l’homme commises dans les prisons marocaines et la violence des fonctionnaires à l’égard des détenues mais aussi pour réclamer l’amélioration des conditions de détention. Le personnel pénitentiaire aurait alors pris des mesures de rétorsion à l’encontre des détenus. Il y a quelques semaines, la section de l’Association marocaine des droits de l’homme (AMDH) de Tanger s’était vue refuser sa demande formulée auprès de la Délégation des prisons afin de visiter Wafaa Charaf.Lire la suite de l’article sur : acatfrance.fr